Le second cycle - généralités

                                                                    Plan scolaire (pièce jointe)

 

Développer la capacité de jugement chez l’adolescent est l’objectif fondamental de ces 4 années du second cycle. Cet objectif est mis en œuvre à travers les différents domaines abordés et les matières étudiées.

Le professeur principal laisse place à une équipe de professeurs, chacun spécialiste dans sa matière.

A cet âge, l’humour devient un outil pédagogique privilégié. Il permet la distanciation nécessaire face au chaos intérieur que vit l’adolescent.

Les grands thèmes des matières déjà étudiées en premier cycle sont repris, mais l’élève les assimile de façon plus consciente et avec l’aide du professeur spécialiste, il ira plus loin dans la recherche et la compréhension des phénomènes.

Enseignement du Français

Après la puberté, alors que la faculté de jugement est maintenant tout à fait éveillée et plonge l’adolescent dans des questionnements par rapport au monde et à lui- même, ce dernier cherche à rencontrer chez les adultes des idéaux et des vérités vécues. En 9ème classe sont abordées les phénomènes d’apparition des différentes langues et plus particulièrement l’histoire de la langue française, ainsi que l’étude des Misérables de Victor Hugo. Les élèves expérimentent également les deux grandes oppositions du registre littéraire : le comique et le tragique.

En 10ème classe, l’enseignement du français se confond avec l’enseignement de l’art, il a pour objet dans cette classe la poésie et ses éléments. Une étude comparée de la prose et de la poésie permet de montrer comment le poète, grâce aux possibilités du langage poétique, peut lui aussi mais tout autrement que le prosateur, exprimer le combat intérieur que toute époque a livré pour préparer l’avenir. En même temps qu’il acquiert les éléments théoriques de la métrique, l’élève en fait en cours d’eurythmie l’expérience concrète, vécue.

En 11ème classe, littérature et histoire fusionnent en histoire littéraire. Le thème essentiel est fourni par le Perceval de Chrétien de Troyes. Après que les élèves aient été introduits dans l’étude de la légende et de la période historique correspondante, on établit entre les personnages et ceux d’œuvres littéraires modernes des rapprochements; on compare également figures historiques du passé et personnages de l’histoire moderne en dégageant des ressemblances et aussi des dissemblances. En étudiant en histoire de l’art, la Renaissance italienne, l’élève fait également la rencontre des mouvements littéraires liés à l’humanisme à travers des textes de Thomas More, Erasme ou Rabelais, par exemple.

En 12ème classe une vue d’ensemble complète de l’histoire littéraire nationale est donnée, au-delà de laquelle le professeur élargit l’horizon des jeunes en traitant également des auteurs étrangers. L’étude de Faust de Goethe répond aussi aux questionnements que vit le jeune « adulte » dans cette classe. L’enjeu de la préparation des épreuves anticipées du baccalauréat est l’autre volet exigeant de la matière durant cette année de 12ème classe.

Enseignement des Mathématiques

De la 9ème à la 12ème classe, l’enseignement des mathématiques stimule l’activité pensante pure : le centre de l’activité mathématique est la résolution d’un problème ; ainsi, induction et déduction sont les deux phases par lesquelles l’élève doit savoir conduire une recherche de solution en s’appuyant sur la logique et le raisonnement, mais en partant toujours de l’observation phénoménologique. Enseigner les mathématiques dans les grandes classes, c’est tenter de faire naître l’adolescent à un penser vivant. 

En 9ème classe, l’accent est mis sur l’analyse combinatoire (calcul des probabilités), l’étude des binômes (le binôme de Newton), les algorithmes et les coniques.

En 10ème classe, sont étudiés la trigonométrie, les puissances et les logarithmes, les suites numériques (Fibonacci), la géométrie descriptive, le dessin en perspective. A travers ces différents domaines des mathématiques, l’élève est amené à prendre conscience de la convergence des lois mathématiques et des perceptions sensorielles. C’est également en 10ème classe que la pratique d’expériences sur le terrain (arpentage) permet à l’élève de faire le lien entre l’activité en classe et son application concrète.

En 11ème classe est abordée la théorie des équations exponentielles. A la trigonométrie plane vient s’ajouter la trigonométrie sphérique. On y adjoint l’astronomie et les calculs qu’elle implique (triangle nautique).

En 12ème c’est une vue d’ensemble des différents domaines des mathématiques qui est apportée. L’algèbre et la géométrie fusionnent dans la géométrie analytique plane et quelques éléments de la géométrie analytique de l’espace. La préparation à l’épreuve anticipée de mathématiques du baccalauréat est aussi essentielle durant cette 12ème classe.

Enseignement des langues vivantes 

Progressivement, la langue étrangère devient un outil d’ouverture sur le monde, d’élargissement de l’horizon culturel: durant le second cycle, les élèves sont amenés à étudier des textes poétiques (10ème classe), des textes dramatiques (11ème classe), des auteurs contemporains (12ème classe), des éléments d’histoire et de géographie sont également introduits. 

Dès la 10ème classe, les élèves motivés ont la possibilité de faire des échanges de plusieurs mois avec des élèves d’autres écoles Steiner-Waldorf à l’étranger, favorisant ainsi la consolidation des acquis, enrichie d’une expérience humaine et sociale.