La 2e classe - spécificités

 

A 7-8 ans, l’enfant éprouve un certain recul vis-à-vis du monde qui l’entoure. Il commence à prendre conscience de son individualité et à se distinguer de son environnement. De même, il prend conscience des notions de bien et de mal ; les légendes de la vie des saints d’un côté, et les histoires d’animaux (Roman de Renart) de l’autre l’aident à trouver un équilibre entre ces deux pôles du monde qui l’entoure, et de sa propre nature humaine.



Fables et légendes

Fables et légendes sont les deux aspects en opposition.
A travers les animaux, les fables décrivent les faiblesses qui viennent si souvent au premier plan de la vie quotidienne. Les légendes racontent la grandeur à laquelle un homme peut tendre dans son aspiration vers la perfection.
En expérimentant intensément ces deux directions, l’enfant laisse croître en lui deux facultés qui se complètent mutuellement et qui sont une partie essentielle de la vie humaine : tolérance tempérée d’humour d’un côté et respect ressenti en profondeur de l’autre.

 


Dessin de formes : formes en symétrie

Les exercices de symétrie en miroir cultivent chez l’enfant le besoin actif d’achever ce qui n’est pas terminé, de se former une représentation juste de la réalité. Il développe par là son sens de l’harmonie et de l’équilibre, et accède à l’abstraction.


 

 

Grâce à ces exercices, l’enfant cultive une vue qui pense et une pensée qui voit. La vie de la pensée n’est pas séparée de la vie des images.